Le Pakistan réclame un diamant légendaire à la monarchie britannique

Koh-i-noor

Koh-i-noor

La justice pakistanaise doit examiner jeudi une requête demandant à la monarchie britannique de restituer le Koh-i-Noor, légendaire diamant qu’elle s’était procuré dans le sous-continent indien pendant la colonisation.

Cette pierre de 105,6 carats, réclamée par plusieurs pays, orne une couronne qui a été portée pour la dernière fois en 1953 par feu la reine mère Elizabeth pour le couronnement de l’actuelle reine Elizabeth II.

La dynastie britannique l’a réservée aux femmes, car elle a la réputation de porter malheur aux hommes en raison de son histoire sanglante – le diamant a changé de main au gré de batailles et de pillages, mais aussi d’intrigues et de tortures.

Extrait des mines de Golconde dans le sud de l’Inde, le diamant a été la propriété de princes moghols, de guerriers perses, de souverains afghans et de maharajas du Pendjab. En 1849 à Lahore, il a été remis par le jeune prince sikh Duleep Singh à des représentants de la reine Victoria, impératrice des Indes, aux termes d’un accord entérinant la conquête du Pendjab.

Retaillé, il est aujourd’hui exposé à la Tour de Londres, avec les joyaux de la couronne.

La Haute cour de Lahore, capitale du Pendjab pakistanais, devait examiner jeudi la requête déposée par un avocat et peintre anglo-pakistanais âgé de 76 ans, Iqbal Geoffrey.

You must be logged in to post a comment Login